lundi 25 octobre 2010

Poulpi ou la salade de Poulpe

Laissez-moi vous présenter Poulpi, un très bon ami que nous avons rencontré sur la Plage de Sant'Amanza alors qu'il allait faire son Loto Foot au Bar de L'indépendance. Nous avons drôlement sympathisé, refait le monde et le match, puis, d'un commun accord, Poulpi a souhaité que nous le dégustions en salade (moi aussi elle me met mal à l'aise cette histoire).


Ingrédients
  • 1 poulpe sympa de 600 à 800g
  • 1 tomate
  • 1 belle gousse
  • Persil
  • Huile d'olive
  • 1 citron vert
  • 1/2 citron jaune
  • 2 CS de vinaigre balsamique
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 clou de girofle

La préparation du poulpe
Le poulpe est parfois un peu caoutchouc. 2 options s'offrent à vous, une première méthode musclée. Visionner un film de Steven Seagal (mon préféré est "Piège à grande vitesse") puis reproduire ses meilleurs kicks sur le poulpe. De la grosse baston. Deuxième méthode façon "ice truck killer". Mettre le poulpe au moins 12h au congélateur ce qui aura pour conséquence de briser le cartilage de Monsieur Poulpe. Si la deuxième option a été préférée, une décongélation sous l'eau chaude est plutôt pratique quand on a oublié de sortir la bête.

Une fois battu ou décongelé, il faut le nettoyer et le vider.
Pour ce faire il faut couper juste au dessus des tentacules. Pour vider la partie supérieure, il est nécessaire de passer un petit coup de couteau à l’intérieur pour découper les parties attachées à la paroi puis retourner cette même partie "comme un gant". L'intérieur est un peu cracra. Enlever également les petits bouts de cartilage ressemblant à une arrête (il y en a 2). Puis rincer pour enlever l'encre noire restante.

Concernant les tentacules, il faut enlever la partie centrale où se trouve ce petit truc noir et pointu qui ressemble à un bec.

Pour la membrane autour du poulpe, je dois avouer que je ne sais pas si c'est vraiment nécessaire de l'enlever. J'ai essayé et ce n'est pas facile. Le poulpe est censé être moins caoutchouc sans. A vous de voir.

Pour plus de détails, je vous invite à consulter cette recette bien documentée.


Pour la cuisson, faire chauffer une grande quantité d'eau à laquelle vous pouvez ajouter du laurier, un clou de girofle et du sel. Une fois que l'eau bout, faire cuire le poulpe pendant 40 minutes.

Ne reste plus qu'à préparer l'assaisonnement. Pour cela, presser 1/2 citron jaune et 1/2 citron vert, couper le 1/2 citron vert restant en petits morceaux. Ajouter la tomate coupée en petit dés, du persil plat ciselé à votre convenance, 2 cuillères à soupe de vinaigre balsamique et une belle gousse d'ail finement hachée. Arroser d'un bon gros filet d'huile d'olive et ajouter le poulpe coupé en petits tronçons. Rectifier l'assaisonnement.

Bien mélanger et réserver au frigo pendant au moins une demi-journée pour que les saveurs se mélangent.

Ah oui au fait, Poulpi, avant de passer à la casserole, nous a lâché ses pronos pour la 11e journée de L1. Sympa le poulpe, grâce à lui, le RSA va être multiplié par 20 !

Lyon - Sochaux  3 - 0
Toulouse - Lens  1 - 1
Brest - St Etienne  2 - 0
Auxerre - Nice  1 - 0
Lorient - Arles-Avignon 0 - 2
Caen - Nancy  0 - 0
Marseille - Rennes 0 - 10 (Mathieu Valbuena s'est trompé de côté)
Monaco - Bordeaux  0 - 1
Valenciennes - Lille  0 - 3
Montpellier - Paris SG  1 - 2

Poulpi nous ne t'oublierons jamais.

3 commentaires:

Paul a dit…

Quel honneur de voir un de mes confrères finir ainsi! Quand je pense que moi, je suis destiné au jardin de l'aquarium... Allez, je m'en vais hanter de-ci de-là quelques cuisines!

Easy kitchen a dit…

paul le poulpe est mort... on a trouvé les coupables...
j'adore le poulpe mort et en salade

Blogger a dit…

Trying to find the Ultimate Dating Website? Join and find your perfect match.